Installation complète d'un serveur web sous Debian


précédentsommairesuivant

I. Pré-requis

I-A. Connaissances

Ce tutorial vous explique pas à pas comment installer un serveur dédié sous Debian. Chaque étape y est expliquée clairement, et dans l'absolu, il n'est pas nécessaire d'avoir des connaissances en informatique pour le suivre.

Néanmoins, et malgré la démocratisation des offres pour serveurs dédiés disponibles en francophonie (Suisse / France / Belgique) offert par OVH et FREE (par exemple), la gestion et la sécurisation d'un serveur dédié demande un minimum de connaissances du système Linux.

Pour bien pouvoir suivre ce tutorial, vous devrez savoir au moins :

  1. Vous connectez en root au moyen de SSH sur votre machine
  2. Editer un fichier de configuration en mode texte (VI, VIM, Nano, etc)
  3. Avoir des bases en programmation (copier, c'est bien, comprendre, c'est mieux !)
  4. Etre prêt à investir du temps, beaucoup de temps dans l'apprentissage de Linux !

S'il vous manque certaines informations, sachez qu'Internet en regorge. Ce tutorial ne prétend pas voir tous les aspects de l'hébergement web. Il reste actuellement pas mal de points qui pourraient nécessiter une explication (installation d'.htaccess, configuration du SSL, création de script de sauvegarde, ...). Ce tutorial sera donc amené à évoluer dans le futur. N'hésitez pas à me faire parvenir vos envies / idées.

I-B. Matériel

Qui dit serveur, dit obligatoirement ordinateur. L'avantage de Linux, c'est que vous pourrez faire tourner votre serveur web sur votre vieux 386 qui traîne dans un coin. Ce tutorial part du principe que vous disposez :

  1. D'un serveur physique (hors VMWare, par exemple)
  2. D'une adresse IP fixe
  3. Ou simplement d'un serveur dédié loué chez un fournisseur (Sivit, OVH, Dedibox, etc)

I-C. Software

A l'heure où j'écris ce tutorial, Debian Etch (version 4.0) n'est pas encore sorti en version stable, malgré son retard d'un mois (pour le moment ...). Ce tutorial a été basé sur la distribution Debian fournie par OVH sur ses serveurs dédiés. Il s'agit donc d'une Sarge 3.1 patchée, fournie avec uniquement un accès SSH.

Un tutorial ne sera JAMAIS totalement complet ou totalement adapté à vos besoins. C'est une base de travail. A vous de le faire évoluer en fonction de vos besoins.

I-D. Remerciements

Il me sera difficile de remercier toutes les personnes qui ont contribué à ce tutorial. Et j'ai peur d'en oublier (n'hésitez pas à me le rappeler, le cas échéant !). Mais je souhaiterais tout de même remercier :

  • Les membres de Developpez qui m'ont donné des idées ou des propositions d'évolutions.
  • Les membres de Kimsufi.com qui m'ont supporté, et montré la nécessité d'un tel tutorial.
  • Plus particulièrement Fred036 pour m'avoir autorisé à reprendre et adapter son tutorial sur Postfix.
  • Akira, mon chat, pour lequel j'ai été "absent" plusieurs jours à cause de celui-ci ;)
  • Un grand merci a Julp qui a effectué la correction orthographique de ce tutorial

I-E. Conventions typographiques

Pas grand chose de particulier à préciser, si ce n'est:

  • # signifie que c'est une commande qui doit être écrite dans le shell
  • > signifie que c'est une commande MySql qui doit être écrite après une connexion mysql en shell
  • Chaque fichier $ édité est écrit avec son chemin absolu dans l'en-tête du code à modifier/écrire

I-F. Responsabillité

Ce tutorial est avant tout une base de travail pour installer un serveur dedié. Chaque personne l'utilisant le fait à ses risques et périls. Je ne pourrais en AUCUN cas être tenu pour responsable en cas de perte d'informations, de destruction de données ou d'indisponibillité de votre serveur. Ce tutorial est mis à la disposition sans AUCUNE garantie, et peut être amené à changer à tout moment! Si vous trouvez des erreurs, n'hésitez pas à me les signaler, que je puisse le mettre à jour !


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2007 Onet. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.