Installation complète d'un serveur web sous Debian


précédentsommairesuivant

VI. Configuration de Postfix

VI-A. Introduction

Que manque-t-il de crucial sur notre serveur web ? Un MTA. En effet, actuellement, nous pouvons accéder à notre site, le mettre a jour, et y exécuter des pages web. Il faut maintenant pouvoir envoyer et recevoir des mails.

C'est le rôle de Postfix. Un MTA (Mail Transfert Agent) très connu, très performant, et assez simple à mettre en œuvre. Une fois de plus, son choix a été décisif vis-à-vis de sa possibilité à gérer les utilisateurs virtuels. Chacun de nos sites sera désireux d'avoir un ou plusieurs mails. Ce système nous permettra de proposer un nombre infini de mails pour chaque site, sans risque de conflit entre utilisateurs.

VI-B. Création de l'utilisateur

On commence par rajouter l'utilisateur et le groupe qui gérera postfix :

 
Sélectionnez

# groupadd -g 5000 vmail
# useradd -g vmail -u 5000 vmail -d /var/spool/vmail/ -m

VI-C. Configuration de Mysql

Pour commencer, il faut autoriser mysql à se connecter en local (pour cela, rechercher et décommenter bind-adress) :

# nano /etc/mysql/my.cnf
Sélectionnez

bind-address            = 127.0.0.1
# skip-networking

On se connecte à mysql en root, afin de le configurer :

 
Sélectionnez

# mysql -p

On entre le mot de passe lorsque le shell nous le demande. On va maintenant ajouter nos paramètres Mysql :

 
Sélectionnez

> create database postfix;
 
Sélectionnez

> use postfix;
 
Sélectionnez

> CREATE TABLE `domain` (
  `domain` varchar(255) NOT NULL default '',
  `actif` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  PRIMARY KEY  (`domain`)
) ENGINE=MyISAM COMMENT='Postfix Admin - Domaines Virtuels';
 
Sélectionnez

> CREATE TABLE `mailbox` (
  `email` varchar(255) NOT NULL default '',
  `password` varchar(255) NOT NULL default '',
  `quota` int(10) NOT NULL default '0',
  `actif` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  `imap` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  `pop3` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  PRIMARY KEY  (`email`)
) ENGINE=MyISAM COMMENT='Postfix Admin - Boites Emails Virtuelles';
 
Sélectionnez

> CREATE TABLE `alias` (
  `source` varchar(255) NOT NULL default '',
  `destination` text NOT NULL,
  `actif` tinyint(1) NOT NULL default '1',
  PRIMARY KEY  (`source`)
) ENGINE=MyISAM COMMENT='Postfix Admin - Alias Virtuels';

On rajoute l'utilisateur mysql pour postfix (pensez à remplacer MONMOTDEPASSE par le mot de passe désiré).

 
Sélectionnez

> GRANT SELECT ON `postfix`.* TO 'postfix'@'%' IDENTIFIED BY 'MONMOTDEPASSE';

On applique les paramètres :

 
Sélectionnez

> FLUSH PRIVILEGES;

Et on termine notre session mysql.

 
Sélectionnez

> exit;

VI-D. Fichiers de configuration

On va éditer/créer nos fichiers de configuration. N'oubliez pas de mettre vos informations à jour, sous peine d'erreurs.

# nano /etc/postfix/main.cf
Sélectionnez

smtp_banner = $myhostname ESMTP (Debian / GNU)
biff = no
disable_vrfy_command = yes
smtpd_helo_required = yes

append_dot_mydomain = no

mydestination = nom_de_votre_serveur, localhost, localhost.localdomain

mydomain = nom_de_votre_serveur

myhostname = nom_de_votre_serveur

relayhost =

mynetworks = 127.0.0.0/8 ip_de_votre_serveur
inet_interfaces = all

smtpd_sender_restrictions =
        permit_mynetworks,
        reject_unknown_sender_domain,
        warn_if_reject reject_unverified_sender

smtpd_recipient_restrictions =
        permit_mynetworks,
        reject_unauth_destination,
        reject_unknown_recipient_domain,
        reject_non_fqdn_recipient

smtpd_client_restrictions =
        reject_unknown_client,
        permit_mynetworks

virtual_alias_maps = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_aliases.cf, mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_aliases_mailbox.cf
virtual_mailbox_domains = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_domains.cf
virtual_mailbox_maps = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_mailboxes.cf
virtual_mailbox_base = /var/spool/vmail/
virtual_uid_maps = static:5000
virtual_gid_maps = static:5000

virtual_create_maildirsize = yes
virtual_mailbox_extended = yes
virtual_mailbox_limit_maps = mysql:/etc/postfix/mysql-virtual_mailbox_limit_maps.cf
virtual_mailbox_limit_override = yes
virtual_maildir_limit_message = "Desole, la boite email de l'utilisateur est pleine. Veuillez re-essayer plus tard !"
virtual_overquota_bounce = yes
# nano /etc/postfix/mysql-virtual_mailbox_limit_maps.cf
Sélectionnez

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = VOTREMOTDEPASSE
dbname = postfix
select_field = quota
table = mailbox
where_field = email
# nano /etc/postfix/mysql-virtual_aliases_mailbox.cf
Sélectionnez

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = VOTREMOTDEPASSE
dbname = postfix
select_field = email
table = mailbox
where_field = email
additional_conditions = AND actif='1'
# nano /etc/postfix/mysql-virtual_aliases.cf
Sélectionnez

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = VOTREMOTDEPASSE
dbname = postfix
select_field = destination
table = alias
where_field = source
additional_conditions = AND actif='1'
# nano /etc/postfix/mysql-virtual_mailboxes.cf
Sélectionnez

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = VOTREMOTDEPASSE
dbname = postfix
select_field = CONCAT(SUBSTRING_INDEX(email,'@',-1),'/',SUBSTRING_INDEX(email,'@',1),'/')
table = mailbox
where_field = email
additional_conditions = AND actif='1'
# nano /etc/postfix/mysql-virtual_domains.cf
Sélectionnez

hosts = 127.0.0.1
user = postfix
password = VOTREMOTDEPASSE
dbname = postfix
select_field = 'virtual'
table = domain
where_field = domain
additional_conditions = AND actif='1'

On modifie les droits de ces fichiers de configuration :

 
Sélectionnez

# chgrp postfix /etc/postfix/mysql-virtual_*.cf
# chmod u=rw,g=r,o= /etc/postfix/mysql-virtual_*.cf

Un redémarage de Postfix, et un test de la configuration :

 
Sélectionnez

# /etc/init.d/postfix restart
# postfix check

VI-E. Configuration du courrier

 
Sélectionnez

# apt-get install courier-base courier-authdaemon courier-authmysql courier-imap courier-pop

A la question posée, on répond par oui.

On va maintenant signaler à postfix que l'on utilise mysql pour l'identification :

# nano /etc/courier/authdaemonrc
Sélectionnez

/etc/courier/authdaemonrc

Et on modifie la ligne qui commence par authmodulelist.

 
Sélectionnez

authmodulelist="authmysql"

Je remplace le contenu du fichier /etc/courier/authmysqlrc par ce qui suit :

 
Sélectionnez

# >/etc/courier/authmysqlrc
# nano /etc/courier/authmysqlrc
 
Sélectionnez

MYSQL_SERVER            localhost

MYSQL_USERNAME          postfix

MYSQL_PASSWORD          MOTDEPASSE

MYSQL_PORT              0

MYSQL_OPT               0

MYSQL_DATABASE          postfix

MYSQL_USER_TABLE        mailbox

MYSQL_CRYPT_PWFIELD     password

MYSQL_UID_FIELD         5000

MYSQL_GID_FIELD         5000

MYSQL_LOGIN_FIELD       email

MYSQL_HOME_FIELD        "/var/spool/vmail/"

MYSQL_MAILDIR_FIELD     CONCAT(SUBSTRING_INDEX(email,'@',-1),'/',SUBSTRING_INDEX(email,'@',1),'/')

MYSQL_QUOTA_FIELD       quota

On pense à redémarrer les différents démons que l'on a paramétré :

 
Sélectionnez

# /etc/init.d/courier-authdaemon restart
# /etc/init.d/courier-imap restart
# /etc/init.d/courier-pop restart

L'accès POP ou IMAP échouera si la boîte mail n'existe pas ! En conséquence, je vous conseille d'envoyer un email de bienvenue lors de la création de vos comptes. Cela vous permettra de créer le répértoire !

VI-F. Test du serveur

On commence par installer les outils :

 
Sélectionnez

# apt-get install mailutils

On test que notre domaine est bien configuré dans bind pour accepter notre serveur mail :

 
Sélectionnez

# host -t MX nom_domaine

Il doit répondre nom_domaine mail is handled by 10 mail.nom_domaine.tld. Dans le cas contraire, il est nécessaire d'aller configurer BIND !

On va ajouter notre compte dans notre base de données. N'oubliez pas de remplacer les valeurs par les vôtres.

 
Sélectionnez

# mysql -u root -p
==> On entre le mot de passe
> use postfix;
> INSERT INTO domain (domain, actif) VALUES ('nom_domaine.com', '1');
> INSERT INTO mailbox (email,password,quota,actif,imap,pop3) VALUES ('user@nom_domaine.com',ENCRYPT('MONMOTDEPASSEDUCOMPTEMAIL'),0,1,1,1);
> exit;

Et maintenant, on va envoyer un mail à notre propre utilisateur, et à une adresse externe (j'ai testé avec Gmail sans que ce soit reconnu comme spam) :

 
Sélectionnez

mail -s sujet
To : user@nom_domaine.com
Cc : user@domaine_externe.com
texte du mail
.
  • mail -s ==> pour envoyer le sujet. Remplacez le mot sujet par un sujet
  • To : l'adresse du compte créé ci-dessus
  • Cc : je mets une autre adresse pour tester la réception vers une adresse externe
  • Il faut terminer par une ligne contenant un . pour envoyer le mail

Si vous vérifiez votre logiciel mail, vous devriez obtenir le mail envoyé en Cc. Pour tester le mail envoyé à votre utilisateur, il vous suffit de rentrer les bons paramètres dans votre logiciel de mail préféré (Thunderbird).

 
Sélectionnez

pop: mail.nom_domaine.com
smtp: votre FAI
login: user@nom_domaine.com
pass: *****

VI-G. Conclusion

Voilà, votre MTA (Mail Transfert Agent) est normalement configuré. Si vous ne recevez rien, vérifiez bien tous les paramètres. Il est important d'avoir autorisé la connexion en local lors de l'installation de mysql, par exemple. En cas de doute, ou de souci, allez voir les logs :

 
Sélectionnez

# nano /var/log/mail.log

précédentsommairesuivant
Je tiens tout particulièrement à remercier Fred036 pour son aide, et la mise à disposition de son tutorial, qui m'a bien aidé, et dont je me suis largement inspiré pour ce tutorial sur Postfix.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2007 Onet. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.